Formation technique
Simon Harrisson
Gardiens mur à mur...
cgPage d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un amicd
search_left
BIENVENUE SUR MON SITE

Bonjour, je suis entraîneur de gardien de but depuis une dizaine d'année. J'entraîne tous les niveaux à partir du jeune débutant jusqu'aux plus vieux. Vous trouverez sur ce site des informations comme des nouvelles, des photos, des techniques concernant les gardiens de but. Si vous avez des questions ou de l'information à me demander, n'hésitez pas. Bonne saison.

- 2 semaines d'école de gardiens (Hockey mineur de Pont-Rouge et Les gouverneurs de Ste-Foy)
- Conseiller technique Les gouverneurs de Ste-Foy
- Conseiller technique Hockey mineur de Pont-Rouge
- Formateur FQHG Québec-Chaudière-Apallaches
- Évaluations des gardiens (début de saison)
- Clinique hebdomadaire à Pont-Rouge ( 25 gardiens)
- Entraîneurs des gardiens - Les Gouverneurs Rive Nord Bantam AA 2010-2011 et 2012-2013
- Entraîneurs des gardiens Campus Midget AA 2012-2013
- Entraîneurs des gardiens Petits Blizzards AAA
2011-12-13

-Entraîneurs des gardiens-midget espoirs-Blizzards SSF 2015-2016


 
Vign_Sylvain_Guimond

TROUVAILLE...

Voici un livre fort intéressant que je vous recommande fortement. On y retrouve les points véritables et essentiels à un bon développement. Encore plus important, ce livre nous ramène sur terre...vers l'attitude à prendre pour aider nos enfants à progresser et évoluer dans le sport qui le passionne...

En tant que parents, on doit toujours se demander: Est-ce qu'en ce moment j'agis dans mon propre intérêt ou dans l'intérêt de mon enfant? Il faut s'oublier pour aider son jeune. Pour y arriver, l'amour inconditionnel est indispensable. Nous devons tenter à tout prix de soutenir nos enfants, sans les pousser ou les écraser.

"Les gens qui réussissent ne sont pas nécessairement meilleurs et plus talentueux, mais ils sont plus entêtés, plus déterminés, et ils sont disposés à payer le prix alors que d'autres ne le sont pas..."

"L'échec est le fondement de la réusite."

-"Être bon n'est pas synonyme d'être excellent. Lorsque nous sommes bon, ce n'est pas trop exigeant, nous sommes simplement bons et demeurons à ce niveau. Être excellent, nous demande de sortir de notre zone de confort et de sécurité. Cela exige de nous de faire un effort pour quelque chose de plus grand."

-"Aucune richesse n'égale celle de connaître tes forces et de devenir le meilleur de toi-même"

-"Gardez en tête que la vie est simple, mais que nous avons trop souvent tendance à la compliquer..."

 
Vign_P1020062

QUELLE BELLE JOURNÉE!

Nous avons eu l'honneur, moi et mon équipe, d'accompagner Marc-André Fleury lors d'une activité promotionnelle de Reeebok. Marc-André est très sympathique et généreux. Il a pris le temps d'aller voir chaque gardiens et de leur donner quelques conseils.

Merci à toi, Marc-André et merci à Mario Richard, de Reebok (est du Québec) de nous avoir choisi pour cette activité.

À une prochaine...je l'espère!

 
Vign_SAM_0827
 
Vign_P1020066
 
Vign_ReebokCCM_No1Gardien
 

Merci à toute ma gang de crinqués pour avoir été là pour cette été. Ce fût un plaisir d'être avec vous durant l'été.

Merci à Yann Cauchon, Jérôme Harrisson et Raphaël Belleau pour leur temps.

Bon succès et bon camp de sélection.

Merci èaà CCM (Mario Richard) et Go Hockey pour leur soutien.

Ma gang de cet été...WOW!

vign3_Goaile-2

vign3_Goalie-1

vign3_Goalie-3

vign3_Goalie-4

vign3_Goalie-5

vign3_Goalie-6
 
Vign_corey_Schneider

La prolongation à 3-contre-3 excellente pour les partisans, dure pour les gardiens selon Schneider

vendredi 2015-07-17 / 11:03 / LNH.com - Nouvelles

LNH.com

Le gardien des Devils du New Jersey Cory Schneider croit qu’il préférerait regarder les matchs où le nouveau format de prolongation de la LNH sera employé plutôt que d’y prendre part.

Schneider a participé aux discussions du comité de compétition qui ont mené à l’approbation de la prolongation à 3-contre-3 en vue de la prochaine saison.

« Ce sera intéressant pour les gardiens », a confié Schneider à ESPN.com, qui a publié ses remarques jeudi. « J’étais un passager au cours de cette discussion. J’ai suggéré l’ajout d’une catégorie annexe, où les statistiques des gardiens à 3-contre-3 seraient dissimulées et non ajoutées à nos statistiques principales, car ce sera difficile pour nous.

« Il y a tellement de talent dans la LNH, et il arrive que le jeu s’ouvre à 5-contre-5, alors il s’ouvrira davantage à 3-contre-3 et les partisans vont vraiment aimer cela. Le jeu va se transporter d’un bout à l’autre de la patinoire. Ce sera difficile pour nous les gardiens, alors nous devrons vraiment être alertes et prêts. »

Le changement du format de la prolongation a été approuvé par le conseil des gouverneurs de la LNH le 24 juin.

La prolongation se déroulera maintenant à 3-contre-3 pendant cinq minutes après les matchs de saison régulière qui seront à égalité après la fin du temps réglementaire. La prolongation se disputait à 4-contre-4 depuis la saison 1999-2000. Les rencontres de saison régulière qui seront toujours égales après la fin de la période de surtemps vont encore être décidées en tirs de barrage.

La prolongation à 3-contre-3 est conçue afin de créer plus d’espace sur la glace et de permettre à plus de buts d’être marqués, ce qui réduirait le nombre de parties qui atteignent les tirs de barrage. La Ligue américaine de hockey avait expérimenté quelque chose de semblable la saison dernière.

En ajoutant une portion à 3-contre-3 à la période de prolongation, la LAH a vu 75 pour cent de ses matchs qui ont dépassé le temps réglementaire se terminer en prolongation. Cette statistique était de 35,3 pour cent en 2013-14, alors que la prolongation se déroulait à 4-contre-4. La prolongation dans la LAH durait sept minutes la saison dernière, et elle s’amorçait à 4-contre-4 avant de tomber à 3-contre-3 si aucun but n’avait été marqué au cours des trois premières minutes. Le conseil des gouverneurs de la LAH a adopté le 10 juillet le même format de prolongation que la LNH pour la prochaine saison.

La LNH a vu 44,4 pour cent des matchs qui se sont prolongés au-delà du temps réglementaire être décidés en prolongation la saison dernière (136 sur 306).

Le comité de compétition de la LNH et de l’Association des joueurs de la LNH s’est réuni au cours de la Finale de la Coupe Stanley, alors que l’équipement des gardiens a également été évoqué. Aucun changement ne sera apporté à ce chapitre, mais les recherches vont se poursuivre.

« Je suis très progressiste, et d’autres joueurs peuvent l’être moins, a noté Schneider. Je pense que nous devons tous nous battre à armes égales, disposer des mêmes outils et laisser le talent parler. Si vous êtes talentueux, que vous pouvez vous déplacer autour de votre filet et stopper des rondelles, votre place est dans la LNH. Je ne veux pas dire que ce n’est pas le cas pour certains, car tous les gardiens de la ligue sont incroyables, mais il y a maintenant des gardiens de 6 pieds 5 pouces, 6 pieds 6 pouces, 6 pieds 7 pouces, et le filet est toujours de la même taille. Je peux voir pourquoi il a une volonté d’apporter un ajustement. »

 

Les échanges de gardiens ont grandement modifié le portrait de la LNH

samedi 2015-06-27 / 18:46 / LNH.com - Repêchage 2015 de la LNH

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

SUNRISE, Floride – Si le directeur général des Sénateurs d’Ottawa Bryan Murray a été déçu de devoir échanger le gardien Robin Lehner à une autre équipe de la section Atlantique vendredi, il a semblé être plus satisfait de sa décision après avoir observé le carrousel de transactions de gardiens qui ont rapporté des retours moins importants samedi.

« J’ai conclu la transaction au bon moment, cela ne fait aucun doute, a noté Murray. Je croyais avoir sous la main le meilleur gardien disponible, et j’imagine que la suite des choses l’a prouvé. »

Murray a acquis le 21e choix au total du repêchage 2015 de la LNH de la part des Sabres de Buffalo dans le cadre d’une transaction impliquant Lehner vendredi. Les Oilers d’Edmonton, les Hurricanes de la Caroline, les Ducks d’Anaheim et les Stars de Dallas n’ont pas eu à céder d’actifs aussi importants qu’un choix de premier tour lorsqu’ils ont fait leur entrée sur le marché des gardiens samedi, malgré les rumeurs voulant que la plupart des gardiens disponibles sur le marché puissent générer ce type de retour.

Les Oilers ont obtenu Cam Talbot des Rangers de New York en retour de trois choix (les 57e, 79e et 184e au total). Les Rangers ont ensuite mis la main sur Antti Raanta des Blackhawks de Chicago en retour de l’espoir à l’attaque Ryan Haggerty.

Les Hurricanes ont de leur côté fait l’acquisition d’Eddie Lack des Canucks de Vancouver en retour de deux choix (le 66e au total cette année et un choix de septième ronde l’an prochain). La Caroline a par la suite envoyé le gardien Anton Khudobin aux Ducks en retour du défenseur James Wisniewski, dont le contrat est toujours valide pour deux saisons à un salaire moyen de 5,5 millions $.

Les Stars ont procédé à une transaction afin de s’approprier les droits sur le gardien Antti Niemi, cédant aux Sharks de San Jose un choix de septième ronde. Le directeur général de Dallas Jim Nill est sûr de pouvoir s’entendre avec Niemi avant qu’il ne devienne joueur autonome sans compensation le 1er juillet.

« Lorsqu’un gardien disparaît du marché, cela ne veut pas dire que le prix des autres gardiens va baisser », a souligné le directeur général d’Edmonton Peter Chiarelli. « Le prix va parfois monter. Habituellement, le prochain gardien sur notre liste est aussi le prochain gardien sur la liste des autres équipes, alors il faut en être conscient.

« [Le prix] a baissé. »

Le prix des gardiens n’a toutefois pas suffisamment baissé pour que le directeur général de Buffalo Tim Murray regrette d’avoir offert un choix de première ronde pour obtenir Lehner, car il convoitait le gardien de seulement 23 ans qui est toujours sous contrat pour les deux prochaines saisons.

Talbot, Lack et Khudobin sont plus vieux que Lehner et deviendront joueurs autonomes sans compensation l’été prochain. Niemi n’est quant à lui toujours pas sous contrat.

« Nous étions prêts à payer un certain prix pour l’obtenir que nous n’aurions pas été prêts à payer pour d’autres gardiens », a expliqué Tim Murray.

Chiarelli était disposé à payer un prix semblable pour acquérir Lehner, mais il a été battu par Buffalo. Cela a peut-être tourné en sa faveur, car non seulement a-t-il été en mesure d’obtenir un autre gardien en Talbot, mais il a aussi utilisé les 16e et 33e choix vendredi dans une transaction qui lui a permis de mettre la main sur le défenseur Griffin Reinhart des Islanders de New York, comblant ainsi un autre besoin des Oilers.

Talbot sera en compétition avec Ben Scrivens pour le poste de gardien no 1 à Edmonton. Chiarelli a évoqué que le rendement de Talbot lorsque Henrik Lundqvist était à l’écart du jeu a changé sa perception à son endroit. Les Rangers ont remporté 16 des 23 matchs amorcés par Talbot alors que Lundqvist était indisposé par une blessure vasculaire.

« Je pense qu’il s’est vraiment épanoui, a noté Chiarelli. Les gardiens sont une science inexacte, mais il a très bien joué au cours des deux dernières années, et il a très bien fait dans les moments cruciaux. »

Les Hurricanes avaient le sentiment qu’ils devaient s’améliorer en défensive, alors ils ont ciblé Wisniewski, dont les Ducks cherchaient à se départir. Dès que le directeur général Ron Francis a compris que le coût de cette transaction allait être Khudobin puisqu’Anaheim cherchait à s’améliorer devant le filet, il savait qu’il ne pourrait conclure cet échange sans d’abord dénicher un autre gardien ailleurs.

Francis croit que Lack peut progresser avec les Hurricanes et représenter une solution potentielle à long terme. Cam Ward est toujours sous contrat pour une autre saison avec la Caroline.

« Nous croyons certainement qu’il est un joueur qui va s’imposer dans cette ligue », a confié Francis en parlant de Lack.

Les Canucks n’étaient pas chauds à l’idée de ne pas obtenir au moins un choix de deuxième ronde pour leur gardien.

« Au bout du compte, nous avons probablement discuté avec huit formations, et la seule véritable offre que nous avons reçue a été celle-ci avec un choix en début de troisième ronde », a révélé le directeur général de Vancouver Jim Benning. « Les gens pourraient dire que nous n’avons pas obtenu assez en retour de ses services, mais il s’agit de la seule véritable offre que nous ayons reçue. »

Anaheim a fait son entrée sur le marché des gardiens en ajoutant de la profondeur à cette position, tout en se débarrassant du contrat de Wisniewski. Le directeur général Bob Murray est parvenu à atteindre ces deux objectifs en transigeant avec les Hurricanes.

Les Ducks comptent maintenant sur Frederik Andersen, Khudobin et John Gibson, qui pourrait amorcer la prochaine saison dans la Ligue américaine de hockey. Bob Murray a insisté sur le fait qu’il allait conserver ses trois gardiens, pour ainsi faire taire les rumeurs voulant que Gibson soit maintenant sur le marché des transactions.

« John Gibson ne sera pas échangé », a assuré Bob Murray.

Et Nill a affirmé de la même manière que Niemi allait s’entendre avec les Stars avant le 1er juillet, et qu’il allait partager le travail avec son compatriote finlandais Kari Lehtonen. C’est pourquoi il a fait l’acquisition de ses droits.

« Nous croyons qu’il est presque devenu impératif de compter sur deux gardiens aujourd’hui avec tous les voyages, les séries de deux matchs en deux soirs et la pression de gagner, a évoqué Nill. Nous possédons beaucoup de marge de manœuvre sous le plafond salarial, et nous devons profiter de cette situation. Nous savons qu’il est arrivé dans certains matchs l’an dernier que nos gardiens auxiliaires ne soient pas assez bons. Il faut s’améliorer de ce côté. Il s’agit d’une occasion d’ajouter un gardien qui fait partie de l’élite et qui a déjà remporté la Coupe Stanley. Nous espérons pouvoir compter sur l’un des meilleurs duos de gardiens de la ligue. »

Les réflexions de Nill au sujet du système à deux gardiens sont intéressantes, et arrivent à un moment opportun si l’on tient compte que toutes les transactions impliquant des gardiens conclues samedi donnent aux équipes en question au moins deux gardiens de la LNH avec lesquels ces formations croient pouvoir gagner.

Les Oilers sont à l’aise avec un duo formé de Talbot et Scrivens. Les Hurricanes aiment leur tandem composé de Ward et Lack. Les Stars seraient enchantés de compter sur Lehtonen et Niemi. Les Ducks possèdent trois gardiens qui peuvent évoluer dans la LNH. Les Rangers ont cédé un gardien, mais en ont obtenu un autre en Raanta. Les Canucks font maintenant confiance à Miller et Jacob Markstrom.

Lehner est le seul gardien des Sabres pour l’instant, mais cela va vraisemblablement changer lorsque le marché des joueurs autonomes va s’ouvrir mercredi.

« Même si vous êtes un gardien no 1 exceptionnel, il est difficile de disputer un très grand nombre de parties avec tous les déplacements requis dans l’Association de l’Ouest, et il faut pouvoir avoir confiance en son gardien no 2 », a souligné le directeur général des Sharks Doug Wilson.

Ironiquement, San Jose est l’une des équipes qui sont à la recherche d’un gardien no 1. Alex Stalockest le seul gardien de la LNH sous contrat avec les Sharks. Troy Grosenick occupe le troisième rang de la hiérarchie de l’équipe devant le filet.

Wilson a indiqué qu’il tente toujours d’obtenir un gardien no 1, et qu’il va vraisemblablement en acquérir un sur le marché des transactions.

La question est de savoir à quel prix.

Si le retour demandé ressemble à ce qui a été déboursé dans les différentes transactions conclues samedi, cela fera probablement l’affaire de Wilson.

« Il y a des équipes qui cherchent à poser certains gestes, que ce soit en raison du plafond salarial ou pour d’autres raisons, a déclaré Wilson. Nous faisons partie de toutes ces conversations. »

Suivez Dan Rosen sur Twitter : @drosennhl

 
Vign_steph_wait

La présence de Stéphane Waite a permis à Carey Price d'évoluer

jeudi 2015-04-09 / 13:15 / LNH.com - Nouvelles

Par Kevin Woodley - Correspondant LNH.com

Carey Price, des Canadiens de Montréal, est le grand favori pour remporter pour la première fois le trophée Vézina, remis au meilleur gardien de la LNH. Il est aussi un candidat de premier plan pour le trophée Hart, décerné au joueur le plus utile à son équipe dans la Ligue.

Les statistiques de Price militent clairement en sa faveur. Il occupe le premier rang dans toutes les principales catégories impliquant les gardiens, alors qu'il mène notamment la Ligue aux chapitres des victoires (42), de la moyenne de buts alloués par match (1,93) et du pourcentage d'arrêts (,935). Ses neuf jeux blancs lui donnent une égalité au premier rang dans la LNH.

Alors au lieu de participer à la discussion déjà en cours concernant sa candidature pour les différents trophées individuels de fin de saison, et plutôt que d'essayer d'évaluer comment se compare sa prestation cette saison à celles d'autres grands gardiens du passé, nous avons choisi d'examiner de plus près les habiletés que Price a développées au fil des ans et qui lui ont permis de s'élever au-dessus du lot, particulièrement au cours des deux dernières campagnes.

En partie, son développement est certes attribuable au fait qu'il ait gagné en maturité et en expérience, ce qui amènera tout gardien à s'améliorer avec le temps, surtout s'il a autant de talent, travaille de façon aussi acharnée et a autant de passion pour le hockey que Price. La dose de confiance insufflée par sa participation aux Jeux olympiques de 2014 à Sotchi, alors qu'il a mené le Canada à la conquête d'une médaille d'or, a également aidé, même s'il est un gardien qui n'a jamais semblé manquer de confiance. Mais il y a aussi d'autres changements à l'approche de Price qui l'ont aidé à atteindre de nouveaux sommets cette saison.

En dehors de la glace, la différence la plus évidente est l'embauche de l'entraîneur des gardiens Stéphane Waite, avant le début de saison 2013-14. Waite est revenu à la maison au Québec fort d'une grande crédibilité gagnée en raison du fait qu'il ait remporté deux fois la Coupe Stanley avec les Blackhawks de Chicago, équipe avec laquelle il a dirigé deux gardiens qui n'étaient pas établis et qui avaient des styles différents.

Comme il l'a fait à Chicago, Waite a ajouté une autre couche importante à la bulle qui protège Price du bruit ambiant qui ne cesse jamais à Montréal, alors qu'il s'est assuré de filtrer toutes les discussions, même celles venant des autres entraîneurs du personnel.

L'influence positive de Waite s'est étendue jusqu'au niveau de la patinoire.

Price a toujours préféré jouer en bougeant de l'extérieur vers l'intérieur, donc à reculons. Il aime commencer au-dessus de sa surface et synchroniser sa retraite avec l'attaque adverse, même si certains entraîneurs de gardiens du passé auraient préféré une approche plus compacte, avec moins de mouvement. Vers la fin de la saison 2012-13, Price était devenu inutilement combatif dans son positionnement, se donnant souvent trop d'espace à couvrir quand les attaquants adverses effectuaient des passes, ou encore dans les déplacements pour arrêter les retours. Même s'il bougeait de façon très fluide, cela ne suffisait pas à compenser pour cette faiblesse dans son jeu.

Le mouvement à reculons fait toujours partie de l'approche que préconise Price de nos jours, mais elle est encadrée de façon beaucoup plus serrée depuis que Waite est là.

« J'essaie juste de rester au sommet de la surface; d'habitude, les talons sont à l'intérieur et les orteils, à l'extérieur », a déclaré Price à LNH.com la saison dernière, en expliquant sa nouvelle façon de se placer devant son filet.

Ce système plus compact réduit les distances que Price doit franchir entre chaque mouvement qu'il fait pour se mettre en position de réaliser un arrêt, mais le gardien des Canadiens aussi amélioré sa façon de se déplacer en adoptant une position de base différente. Cette modification n'a pas attiré autant l'attention, mais la décision de changer la position de Price aux hanches et de lui demander de rester plus penché est possiblement l'élément le plus important de sa nouvelle approche.

Regardez les photos de Price qui se prépare à faire un arrêt en 2013 et vous pourrez voir que son maillot touche à la ceinture de ses culottes de gardien. Trouvez une photo similaire récente et vous ne serez probablement pas en mesure de voir le logo du « CH » au complet sur sa poitrine parce qu'il est niché au-dessus de ses jambières étant donné la façon dont il se place. Alors, dans quel but cette modification a-t-elle été apportée?

« Avec sa nouvelle position, [Price] va plus vite latéralement pour battre la passe, et il est en meilleure position pour suivre la rondelle à travers la circulation lourde », a indiqué Waite.

Repérer la rondelle en regardant autour des joueurs qui font écran, au lieu d'essayer de regarder au-dessus, lui rend la tâche plus facile, et fait en sorte que Price n'est pas obligé de se redresser constamment; il devient donc moins susceptible de se faire surprendre par des tirs bas qui, par le passé, avaient tendance à se faufiler sous lui ou encore à travers lui.

Et si une approche plus compacte permet à Price d'être plus rapide dans ses mouvements latéraux, il semble que c'est largement en raison de la façon dont il bouge la tête. Au lieu de suivre les passes de gauche à droite en tournant la tête, ce qui l'amène à ouvrir ce côté-là de son corps et à retarder son mouvement, la nouvelle position de base permet à Price de rester plus en contrôle.

Si cela ressemble étrangement à l'approche de « la trajectoire de la tête » que Devan Dubnyk a expliquée à LNH.com, c'est effectivement le cas, reconnaît le gardien du Wild du Minnesota.

« Carey le fait tellement bien », a souligné Dubnyk.

Cela ne veut pas nécessairement dire, toutefois, que Price et Waite utilisent exactement la même approche. La position plus active et engagée de Price fait en sorte qu'il risque moins souvent de perdre de vue un tir haut, mais il y a encore des occasions où ça lui arrive en raison du mouvement de sa tête. Reste que les effets de la nouvelle position ont donné des résultats suffisamment similaires pour qu'un autre gardien de la LNH le remarque.

L'évolution de Price ne se limite pas à son style de jeu. Le joueur vedette des Canadiens a également innové en matière d'équipement, alors qu'il a apporté des changements afin d'améliorer son niveau de jeu.

Ç'a commencé avec la courroie élastique qui entoure son genou.

Price a été le premier à attacher la courroie à l'extérieur de son mollet au lieu de le placer directement autour de son genou. Cette modification a libéré la région du genou, laissant la jambière pendre légèrement vers l'intérieur, ce qui réduit un peu l'ouverture apparente entre les jambières lorsqu'il se retrouve en position de base. Cela laisse aussi la jambière tourner de manière plus fluide durant la phase de transition vers le papillon.

La saison dernière, Price a complètement enlevé sa courroie de patin, qui va habituellement du bas de la jambière jusque sous le patin du gardien. En se débarrassant de cette courroie, Price fait en sorte que sa jambière n'est plus tirée vers le bas quand il se laisse tomber en position papillon. Plus important encore, cela accroît la mobilité de sa cheville, lui facilitant la tâche au moment d'effectuer une poussée latérale.

Price s'assure aussi que sa courroie entre le bas de sa jambière et le bout de son patin reste très relâchée. Cette marge de manœuvre accrue réduit non seulement la pression sur la cheville, le genou et la hanche en laissant le patin toucher la glace plus facilement en position papillon, mais Price s'en sert aussi pour améliorer son jeu après l'arrêt. Ça lui permet de bien sceller l'espace entre la jambière et le poteau, tout en laissant son patin libre à l'intérieur du poteau.

La façon personnalisée de Price de placer la courroie au genou a été imitée par plusieurs et c'est maintenant une option standard offerte par plusieurs marques de jambières en vente au détail. La courroie de bâton amovible sera quant à elle disponible en stock avec les nouvelles jambières CCM, dont le lancement aura lieu vendredi.

Cela signifie que les jeunes hockeyeurs un peu partout pourront porter leur équipement de gardien exactement comme Price. Mais s'ils veulent jouer comme lui, ils devront continuer de l'observer attentivement parce c'est une approche en constante évolution qui a permis à Price d'être aussi dominant cette saison.

 
BABILLARD
Vign_ftgb-spetit

C'est la période de sélection.

Ne te mets pas de pression, amuse-toi!

on arrête beaucoup plus de rondelles en s'amusant qu'avec une tonne de pression sur les épaules!

Bon succès!
Commanditaire
Vign_images_logos_2011_CCM_logos_individual_logos_2011_CCM_logo_red
 
Vign_images
 
Vign_LOGO_Alexcellence_Physique
ALEXCELLENCE PHYSIQUE...entraînement hors glace par excellence...
 
SAISON 14-15
 
VICTOIRES
Joueur Équipe V
Carey Price Montréal 44
Braden Holtby Washington 41
Pekka Rinne Nashville 41
Ben Bishop Tampa Bay 40
Jaroslav Halak New York 38
Devan Dubnyk Minnesota 36
 
 
MOYENNE BUTS
Joueur Équipe MB
Carey Price Montréal 1,96
Devan Dubnyk Minnesota 2,07
Pekka Rinne Nashville 2,18
Cam Talbot New York 2,21
Braden Holtby Washington 2,22
Jonathan Quick Los Angeles 2,24
 
POURCENTAGE D'EFFICACITÉ
Joueur Équipe % EFF
Carey Price Montréal ,933
Devan Dubnyk Minnesota ,929
Steve Mason Philadelphie ,928
Cam Talbot New York ,926
Cory Schneider New Jersey ,925
Corey Crawford Chicago ,924
 
TIRS CONTRE
Joueur Équipe TC
Braden Holtby Washington 2044
Tuukka Rask Boston 2011
Cory Schneider New Jersey 1982
Mike Smith Arizona 1955
Carey Price Montréal 1953
Jonathan Quick Los Angeles 1896
 
ARRETS
Joueur Équipe A
Braden Holtby Washington 1887
Tuukka Rask Boston 1855
Cory Schneider New Jersey 1834
Carey Price Montréal 1823
Mike Smith Arizona 1768
Jonathan Quick Los Angeles 1740
 
Vign_BenBishop2
GARDIEN LE PLUS GRAND

BEN BISHOP - TAMPA BAY
6 PI 7 PO


Il dépasse la barre horizontale de 31 pouces!!!
 
Vign_Jhonas_Enroth
GARDIEN LE PLUS PETIT

JHONAS ENROTH - BUFFALO
JAROSLAV HALAK - ST-LOUIS
5 PI 10 PO
 
Vign_Jhonas_Enroth1
GARDIEN LE PLUS LÉGER

JHONAS ENROTH - BUFFALO
166 LB
 

Entraîneurs des gardiens francophones ou québécois dans la LNH:

Roland Melanson (Vancouver)

Jimmy Waite (Chicago)

Benoit Allaire (New York)

François Allaire (Colorado)

Stéphane Waite (Montréal)

Jacques Caron (New Jersey)

Frantz Jean (Tampa Bay)

Jim Corsi (Buffalo)

Dave Marcoux (Caroline)

© 2011
Créer un site avec WebSelf