Amorcer le dernier droit avec un gardien en pleine possession de ses moyens est primordial dans la LNH. Avec moins d’une quinzaine de matchs à disputer pour tout le monde, voici le classement des gardiens de l’heure.

1- Carey Price, MTL (37-13-4 / 1,87 / .937)

Avec dans sa mire le Jennings, le Vézina et peut-être même le Hart, Price confirme, avec cette saison hors du commun, sa place parmi l’élite. Il est inébranlable devant son filet, efficace en maniant la rondelle et il gère beaucoup mieux ses matchs que par le passé. Même les meilleures occasions de marquer contre lui se transforment en arrêts qui semblent faciles.

2- Devan Dubnyk, MIN (28-9-3 / 2,11 / .928)

Il faut lever notre chapeau à Dubnyk qui a non seulement ravivé sa carrière mais peut-être bien sauvé la saison du Wild. Tout un revirement de situation pour une équipe désormais confiante et qui récolte les victoires devant un gardien qui fait preuve de stabilité pour la première fois depuis son entrée dans la grande ligue. En suivant parfaitement la rondelle des yeux en tout temps, il s’assure un positionnement adéquat et une efficacité marquée. Il a remporté 14 victoires depuis notre dernier classement, un sommet dans la LNH.

 3- Pekka Rinne, NAS (36-13-3 / 2,11 / .927)

Les Predators passent à travers leurs premiers moments difficiles de la saison, Rinne aussi. Pas assez pour l’écarter de la course au meilleur gardien en 2014-2015 pour l’instant, mais juste assez pour qu’il glisse au troisième rang de notre classement. L’important sera de retrouver son rythme pour les séries. Il demeure, en compagnie de Shea Weber, le leader incontesté à Nashville.

4- Marc-André Fleury, PIT (30-14-7 / 2,14 / .925)

Crosby parlait récemment d’une attitude exemplaire, une attitude de leader, en faisant référence à Fleury. Il mène la LNH avec ses neuf jeux blancs. Il est toujours aussi explosif et spectaculaire mais il comprend beaucoup mieux ce qui se passe autour de lui. Il est en voie de terminer la saison avec la meilleure moyenne de buts alloués et le meilleur taux d’efficacité de toute sa carrière.

5- Cam Talbot, NYR (16-6-4 / 2,23 / .924)

Comme la saison en entier entre en ligne de compte pour ce classement, peut-être Talbot représente-t-il ici une surprise. Mais faire oublier l’absence d’un des meilleurs gardiens de la LNH depuis une dizaine d’années en permettant aux Rangers de se hisser au sommet de l’Est en ne subissant qu’une seule défaite à la régulière à ses quinze derniers départs mérite d’être souligné.